Emplitude pastille

Quels sont les principes de la RSE ?

Définition de la RSE

La responsabilité sociale et sociétale des entreprises (RSE) peut se définir comme l'application du développement durable à l'entreprise. Pour rappel, le développement durable, tout comme la RSE, est fondé sur trois piliers : le pilier économique, le pilier social, et le pilier environnemental. A noter que ces trois piliers fonctionnent ensemble et il faut donc la réunion de ces trois piliers afin de pouvoir affirme adopter une démarche de responsabilité sociale et sociétale.

Ainsi, une entreprise ou organisation qui "fait de la RSE", c'est une entreprise qui adopte une démarche responsable tant au niveau de l'environnement qu'au niveau social/sociétal. De manière concrète, cela prend la forme d'actions et de pratiques environnementales et sociales tout en maintenant la performance économique de l'entreprise.

Cette brève définition permet de saisir les enjeux qui réside dans la démarche RSE. Mettre en place une stratégie en adéquation avec les valeurs du développement durable produits tout une série de bénéfices et d'avantages pour l'entreprise et produit un impact non négligeable sur la société.


Origine/source des principes de la RSE

Les principes de la RSE sont issus de la norme ISO 26 000.

Pour rappel, la norme ISO 26 000 est la norme internationale de référence en matière de RSE. Elle définit la RSE et propose en parallèle des lignes directrices pour les entreprises et plus largement pour les organisations afin de les accompagner et de les guider dans la définition et l’établissement de leur démarche RSE de manière concrète. Cette norme s’est fondée notamment sur les objectifs du développement durable dans la mesure où la RSE et l’application des principes du développement durable au sein des entreprises.

La norme ISO 26000, par le biais des 7 principes de la RSE, vient apporter une définition plus claire et concrète de la RSE et du moyen d'atteindre des objectifs de fonctionnement environnementaux et sociaux. Ils permettent de donner des pistes en matière d'activités, d'actions ou encore de pratiques RSE afin de répondre aux enjeux de la société tout en concourant à maintenir voir accroitre la performance de l'entreprise (amélioration de l'image de marque, avantage concurrentiel, communication, attraction et rétention des talents, réduction des coûts ...).

La norme ISO 26 000, les trois piliers de la RSE, les principes de la RSE, mais aussi les chartes et labels RSE sont autant d'outils et de ressources dont les entreprises et organisation peuvent se saisir afin d'être guidé et accompagner dans la mise en œuvre d'une gouvernance sensible tant à l'enjeu social qu'environnemental présent dans notre société.


Les 7 principes génériques de la RSE

La norme ISO 26 000 met en évidence 7 principes de la RSE :

  • La responsabilité de rendre compte,
  • La transparence,
  • Le comportement éthique,
  • Le respect des intérêts des parties prenantes,
  • Le respect du principe de laïcité,
  • Le respect des normes internationales de comportement,
  • Le respect des droits de l’Homme.

La responsabilité de rendre compte et la transparence

La transparence renvoie d’une part au fait d’être transparent à la fois sur les décisions prises, et sur les actions menées, d’autre part rendre disponibles et facilement accessibles ces informations. Il est aussi important de tenir à jour ces informations afin qu’elles soient le plus actualisées possible.

Evidemment les informations et éléments qui ont un caractère confidentiel ne sont pas à diffuser obligatoirement.

Ce premier principe de la RSE se matérialise la plupart du temps dans un bilan RSE ou bien dans la rédaction de rapport ou de reporting. En effet, ces outils et notamment le reporting, sont largement mis en place dans les politiques RSE car ils permettent de favoriser la communication des informations importante concernant la stratégie et les activités RSE de l'entreprise et ils rendent ces informations claires et accessible a l'ensemble des parties prenantes internes (salariés) comme externes (clients, consommateurs, fournisseurs, partenaires ...).


Le comportement éthique

Le comportement éthique peut être caractérisé par l’équité, l'honnêteté et aussi l’intégrité de l’attitude. Etre et agir de manière éthique implique donc d’être soucieux et de se préoccuper de ce qui nous entoure, de notre environnement.

Ainsi, cela renvoie de manière plus concrète au fait d'adopter une gouvernance et un management humain, de qualité, respectueux et responsable.


Le respect des intérêts des parties prenantes

Le respect des intérêts des parties prenantes nécessite pour l’entreprise d’identifier les parties prenantes, leurs besoins et leurs intérêts et de les prendre en considération. L'identification de l'ensemble des parties prenantes ainsi que de leur besoin, souhaite, relation et interaction sont des étapes centrales.

Pour rappel les parties prenantes englobent les propriétaires, les membres, clients mais aussi tout groupe qui peut exprimer des demandes ou bien des intérêts spécifiques. Il convient donc de prendre en compte l’ensemble de ces individus et groupes d’individus. Ainsi, fournisseurs, clients, consommateurs, collaborateurs ... sont autant de parties prenantes et d'acteurs qu'il convient d'identifier et de d'intégrer au processus décisionnelle concernant notamment la mise en œuvre de la stratégie RSE.


Le respect du principe de légalité

Le respect du principe de légalité signifie que l’entreprise doit comprendre que rien ni personne n’est au-dessus de la loi et qu’il faut de ce fait observer une conformité totale aux lois édictées en France. Ainsi, l'entreprise doit veiller a ce que son activité, ses produits, ses salariés et ses pratiques soit en adéquation avec les lois édicté en France.

Indirectement cela implique que l’entreprise doit faire la démarche d’être en veille permanente sur les nouvelles législations et se mettre en conformité le moment venu. Pour ce faire, il existe de nos jours de nombreuses ressources a disposition des entreprises pour pouvoir obtenir les informations concernant l'évolution de la loi.


Le respect des normes internationales de comportement

Le respect des normes internationales de comportement intervient lorsqu’il y a un silence juridique, autrement dit, lorsque la loi nationale, ici la France, ne dit rien concernant un sujet.

Dans ce cas là, il faut se référer aux normes internationales de comportement. En effet, de nombreux organisme émettent des normes internationales auxquelles les entreprises peuvent se référer en matière d'environnement mais aussi concernant l'usage de pratiques sociales. On peut citer comme organismes qui édictent des normes internationales notamment l’OIT (organisation internationale du travail), l’ONU (L’organisation des Nations Unies), l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques) ou bien la Communauté Européenne.


Le respect des droits de l'Homme

Le principe de respect des droits de l’Homme implique de reconnaître l’importance et le caractère universel de cette norme. Autrement dit, il faut que les entreprises appliquent et respectent, à chaque fois, quelle que soit la situation, ou le pays dans lequel elles se trouvent, les droits énoncés par cette norme.

En France, aussi appelé "Pays des droits de l'Homme", une législation sociale abondante vient apporter une protection certaine aux individus. L'objectif étant de garantir une gestion des salariés responsable et sociale.


Importance particulière de deux des principes de la RSE

Il faut noter que l’on accorde une importance capitale à deux principes qui sont jugés comme primordiaux dans le champ de la RSE. En effet, la transparence et la prise en compte des parties prenantes est capital et centrale pour toutes les entreprises qui souhaitent s’engager en RSE.


Lire aussi : Norme ISO 26000 et les labels RSE | Elaboration et mise en place de la démarche RSE | Les avantages de la RSE | Management et RSE | Les chartes RSE | La RSE : un outil de communication | Définir la RSE | Lutter contre le greenwashing | Les objectifs de la RSE | Différences label RSE et charte RSE | La RSE dans l'entreprise | Les bénéfices de la RSE | Les acteurs de la RSE | Ce qu’implique la RSE pour l’entreprise | Signification RSE | Les piliers de la RSE | Différences RSE et DD