Emplitude pastille

Qu’est ce que la RSE implique pour l’entreprise ?

Bien qu'en France, la RSE (responsabilité sociale et sociétale des entreprises) et la mise en œuvre de ses politiques ne soient pas le reflet d’une obligation légale, elle sous-entend un engagement social et environnemental de l’entreprise et ce à tous les niveaux de l’organisation. La RSE et donc les engagements sociales et environnementales est donc par nature une démarche qui va au delà de la loi et des normes et qui incite les entreprises et les organisations a avoir une gestion des ressources et des activités ayant un impact positifs en matière de développement durable.

La RSE implique avant tout, pour une entreprise, le respect de la législation puis le respect de ses propres discours édictés le plus souvent par elle-même. Outre ces aspects, qui finalement relèvent simplement du bon sens, une entreprise impliquée dans la responsabilité sociale et sociétale des entreprises (RSE) devra être exemplaire en la matière. Être exemplaire en matière de RSE signifie tout d’abord d’être transparent sur ses pratiques puis d'interagir avec ses parties prenantes et enfin d’inciter par différents moyens d’autres entreprises à adopter des pratiques RSE ainsi qu'une démarche responsable en faveur de la société.


Rendre compte et être transparent

Pour toutes entreprises souhaitant adopter une démarche et une stratégie de RSE et souhaitant le revendiquer, cela implique une obligation de rendre compte des impacts positifs mais aussi négatifs de ses activités sur la société et son environnement.

Si une entreprise, ou tout autre type d’organisation, souhaite s’impliquer en RSE elle devra obligatoirement faire preuve de transparence et rendre public un certain nombre de données quantitatives et qualitatives la concernant. Ces données doivent également être facilement accessibles par toutes personnes et à tout moment. Bien souvent les entreprises les mettent en accès libre sur leur site internet.

Afin d'être transparente, l'organisation doit favoriser la mise en œuvre d'une communication (notamment sur les réseaux sociaux) sur les actions et pratiques durable et responsable. Cette communication peut prendre la forme d'un rapport d'activité, d'un reporting, etc ...


Identifier, consulter et intégrer ses parties prenantes

N’importe quelle entreprise souhaitant s’engager dans la responsabilité sociale et sociétale des entreprises (RSE) devra instaurer un dialogue avec ses parties prenantes (salariés, clients, partenaires, fournisseurs ...) basé sur la confiance afin qu’une relation tenable sur le long terme soit garantie.

Cela implique, dans un premier temps, la définition des parties prenantes ainsi que leur identification. Puis il faut les hiérarchiser selon leur importance vis-à-vis de l’entreprise et du déploiement de sa stratégie globale. Une fois que les attentes et les besoins des parties prenantes de l’entreprise seront identifiées, il conviendra de les intégrer au fonctionnement global de l’entreprise et voire dans sa stratégie.

La responsabilité sociale et sociétale des entreprises (RSE) implique nécessairement pour l’entreprise une prise en compte des intérêts des parties prenantes. Cet exercice peut être délicat dans certains cas, notamment si les intérêts des parties prenantes divergent fortement de ceux de l’entreprise, mais pour autant cet exercice reste incontournable.

Il faut noter que les parties prenantes et leur prise en compte dans la stratégie RSE des entreprises et organisations est un facteur de performance de cette dernière.


User de sa position dans sa sphère d’influence

La RSE implique également pour une entreprise d’utiliser sa position et d’en jouer au sein de sa propre sphère d’influence. Toute entreprise, même de petite taille, dispose d’une sphère d’influence composée en grande partie par ses concurrents, ses clients et ses fournisseurs. Une entreprise engagée en RSE devra, tant que faire se peut, inciter d’autres structures à adopter une démarche de RSE.

Cela peut passer par un simple discours visant à sensibiliser d'autres entreprises aux enjeux du développement durable et de la RSE (diffusion d'informations) ou bien cela peut passer par la détermination de critères environnementaux très strictes lors de la sélection de fournisseurs par exemple (norme ISO 26 000 qui donne un guide pour savoir si notre activité est en accord avec la responsabilité sociale et sociétale des entreprises).

Bien évidemment le choix de la pédagogie sera certainement le plus bénéfique mais parfois il sera indispensable pour une entreprise d’être exigeante voire intransigeante afin de garantir et de démontrer sa propre implication en matière de responsabilité sociale et sociétale des entreprises (RSE).

Lire aussi : Norme ISO 26000 et les labels RSE | Elaboration et mise en place de la démarche RSE | Les avantages de la RSE | Les principes de la RSE | Management et RSE | Les chartes RSE | La RSE : un outil de communication | Définir la RSE | Lutter contre le greenwashing | Les objectifs de la RSE | Différences label RSE et charte RSE | La RSE dans l'entreprise | Les bénéfices de la RSE | Les acteurs de la RSE | Signification RSE | Les piliers de la RSE | Différences RSE et DD